Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EN VIEILLISSANT LES HOMMES PLEURENT - JEAN-LUC SEIGLE

Quatrième de couverture :

9 juillet 1961. Dès le lever du jour, il fait déjà une chaleur à crever. Albert est ouvrier chez Michelin. Suzanne coud ses robes elle-même. Gilles, leur cadet, se passionne pour un roman de Balzac. Ce jour-là, la télévision fait son entrée dans la famille Chassaing. Tous attendent de voir Henri, le fils aîné, dans le reportage sur la guerre d'Algérie diffusé le soir même. Pour Albert, c'est le monde qui bascule.
Saura-t-il y trouver sa place?

Réflexion sur la modernité et le passage à la société de consommation, En vieillissant les hommes pleurent jette un regard saisissant sur les années 1960, théâtre intime et silencieux d'un des plus grands bouleversements du siècle dernier.

Jean-Luc Seigle est romancier, auteur dramatique et scénariste. En vieillissant les hommes pleurent est son troisième roman après La Nuit dépeuplée (Plon, 2000) et Le Sacre de l'enfant mort (Plon, 2007).

Mon avis :

Un magnifique roman comme j'en ai rarement lu, un livre dont on ne ressort pas idem. Une superbe histoire, une belle réflexion sur la vie, le passé, la modernité. Albert Chassaing nous touche au plus profond, son histoire nous chamboule. Elle nous rappelle la vie de tout ce qui sont partis à la guerre en laissant une femme tout juste enceinte et qui retrouve un enfant de 4 ans en revenant. De cette place que l'on a du mal à retrouver, de ce couple mère enfant qui c'est créé, de ce second enfant, que la mère ne voulait pas, qui ne trouve pas non plus ça place mais qui sera tout pour ce père. C'est la magnifique histoire d'Albert, le magnifique hommage de Gilles à son père. Le livre nous parle aussi de la puissance des livres, de la puissance qu'ils ont sur notre vie, de la puissance qu'ils ont a nous aider à mieux comprendre notre vie.

Ce livre a était pour moi une révélation, un réel coup de coeur! Je recommande sa lecture.

Tag(s) : #Littérature française, #Coups de Coeur, #Jean-Luc Seigle